Max's patented glutathione enhancing compound

25 années de recherche menée par le scientifique de renommée mondiale

RiboCeine

La molécule révolutionnaire derrière la production efficace de glutathion

Les scientifiques et les médecins savent depuis des décennies que le glutathion, qui est produit par le corps lui-même, est le premier protecteur et le détoxifiant de la cellule. Toutefois, dans des conditions de stress oxydatif, les taux de glutathion baissent. Par ailleurs, à partir de l'âge de quarante ans environ, la capacité du corps à produire du glutathion diminue progressivement, puis de plus en plus rapidement à mesure que l’on avance en âge. Pendant des années, les scientifiques du monde médical ont cherché des façons d'augmenter efficacement les niveaux de glutathion. Jusqu’à une certaine période, la N-acétylcystéine (NAC) était le seul supplément disponible pour améliorer l'approvisionnement du corps en cystéine pour permettre la production de glutathion. Toutefois, le Dr Herbert T. Nagasawa a pu développer une molécule révolutionnaire connue sous le nom de RiboCéine qui livre efficacement la cystéine à la cellule pour soutenir la production naturelle de glutathion – et pour laquelle Max International a obtenu un brevet américain.

Une technologie brevetée et scientifiquement éprouvée

La RiboCéine est une molécule unique qui combine le ribose et la cystéine, des nutriments produits naturellement dans notre corps. La RiboCéine, une fois ingérée, sera absorbée et pénétrera alors dans le sang pour livrer la cystéine et le ribose aux cellules, soutenant ainsi la production de glutathion en même temps qu’elle fournit le ribose, qui est une partie intégrante de l'ATP, le carburant et la source d'énergie naturels de nos cellules. La RiboCéine a surpassé de manière significative d'autres moyens d'augmentation du glutathion en comparaison desquels elle a été testée. Elle a fait l'objet de vingt-deux études scientifiques financées par les National Institutes of Health et autres institutions de financement de travaux scientifiques et publiées et révisées par des pairs.

Études indépendantes sur les effets de la ribose-cysteine

REMARQUE : les liens suivants vous font passer de cette page à des sites tiers de recherche.

1. Saltman A.E.La supplémentation D-ribose-L-cystéine améliore la cicatrisation des plaies dans un modèle de rongeur. Am J Surg. 2015, 210, 153-158.

2. Kader, T.; Porteous C.M.; Williams M.A.J.A.; Gieseg, S.P.; McCormick, S.P.A. La Ribose-cystéine augmente le statut de l'antioxydant à base de glutathion et réduit le LDL dans les souris à lipoprotéine(a) humaine. Atherosclerosis. 2014, 237, 725-733.

3. Jurkowska, H.; Uchacz, T.; Roberts, J.; Wrobel, M. La supplémentation D-ribose-L-cystéine améliore la cicatrisation des plaies dans un modèle de rongeur. Amino Acids, 2011, 41, 131-139.

4. Heman-Ackah, S.E.; Juhn, S.K.; Huang, T.C.; Wiedmann, T.S. Taux de réaction comparatifs de différents antioxydants avec des cations radicales d’ABTS. Otolaryngology-Head and Neck Surgery, 2010,143, 429-434.

5. Oz, H.S.; Chen, T.S.; Nagasawa, H., Efficacité comparée de 2 prodrogues de la cystéine et d’un agent de prestation de glutathion dans un modèle de colite. Translational Research, , 150(2), 122-129., 150(2), 122-129.

6. Lucas Slitt, A.M.; Dominick, P.K.; Roberts, J.C.; Cohen, S.D. Effet du prétraitement à la Ribose cystéine sur la formation de la métabolite acétaminophène hépatique et rénale et l'appauvrissement en glutathion. Basic Clin. Pharmacol. Toxicol., 2005, 96 (6), 487-94.

7. Waldron, C.A.; Vannais, D.B.; Ueno A.M. Un rôle pour les radicaux à long terme (LLR) dans la mutation radio-induite et dans l'instabilité chromosomique persistante : neutralisation par l'ascorbate et le RibCys mais non par le DMSO. Mutation Research. 2004, 551-255-265.

8. Lenarczyk, M.; Ueno, A.; Vannais, D.B.; Kraemer, S.; Kronenberg, A.; Roberts, J.C.; Tatsumi, K.; Hei, T.K.; Waldron, C.A. Le RibCys "pro-drogue" diminue la mutagénicité de la radioprotection Haute-LET dans les cellules de mammifères en bouillons de culture. Radiation Research, 2003, 160, 579-583.

9. Wilmore, B.H.; Cassidy, P.B.; Warters, R.L.; Roberts, J.C. Les prodrogues thiazolidines comme agents protecteurs contre la toxicité induite par les rayons Y et la mutagenèse dans les cellules V79. J. Med. Chem., , 44(16), 2661-2666., 44(16), 2661-2666.

10. Lucus, A.M.; Henning G.; Dominick, P.K.; Whiteley, H.E.; Roberts, J.C.; Cohen, S.D. La Ribose Cystéine protège contre la toxicité hépatique et rénale induite par l'acétaminophène. Toxicologic Pathology, 2000, 28(5), 697-704.

11. Roberts, J.C.; Phaneuf, H.L.; Dominick, P.K.; Wilmore, B.H.; Cassidy, P.B. La biodistribution des prodrogues [35S] - cystéine et cystéine : Impact potentiel sur les stratégies de chimioprotection. J. Labelled Cpd. Radiopharm., 1999all.riboceine.study1.51

12. Roberts, J.C.; Phaneuf, H.L.; Szakacs, J.G.; Zera, R.T.; Lamb, J.G.; Franklin, M.R. La Chimioprotection différentielle par les L-cystéines latentes contre l'hépatotoxicité induite par l'acétaminophène. Chem. Res. Toxicol., 1998, 11, 1274-1282.

13. Bantseev, V.; Bhardwaj, R.; Rathbun, W.; Nagasawa, H.T.; Trevithick, J.R. Les antioxydants et la cataracte : (Induction de la cataracte dans l'environnement spacial et application à la catarate terrestre induite par le vieillissement). Biochem. Mol. Bio. Intl., 1997, 42, 1189-1197.

Roberts, J.C.; Koch, K.E.; Detrick, S.R.; Warters, R.L.; Lubec G. 14. Les prodrogues thiazolidine de la cystéamine et de la cystéine comme agents de radioprotection. Radiation Research, 1995, 143, 203-213.

15. Carroll, M.P.; Zera, R.T.; Roberts, J.C.; Schlafmann, S.E.; Feeny, D.A.; Johnston, G.R.; West, M.A.; Bubrick, M.P. L'efficacité des agents radioprotecteurs dans la prévention des blessures par radiation sur le petit et le gros intestins. Dis. Colon Rectum, 1995, 38(7), 716-722.

16. Roberts, J.C.;Francetic, D.J.; Zera, R.T. La chimioprotection contre l'urotoxicité induite par le cyclophosphamide : Comparaison de neuf agents de protection thiol. AntiCancer Research, 1994, 14, 389-396.

17. Rowe, J.K.; Zera, R.T.; Madoff, R.D.; Fink, A.S.; Roberts, J.C.; Johnston, G.R.; Freeney, D.A.;Young, H.L.; Bubrick, M.P. Effet protecteur de la RibCys dans les cas d'irradiation à haute dose du rectosigmoïde. Dis. Colon Rectum, 1993, 36(7), 681-687.

18. Roberts, J.C.; Charyulu, R. L.; Zera, R.T.; Nagasawa, H.T. Protection contre l'hépatotoxicité de l'acétaminophène par la Ribose-cystéine (RibCys). Pharmacology & Toxicology, 1992, 70, 281-285.

19. Roberts, J.C.; Francetic, D.J. Les mécanismes de chimioprotection par la RibCys, un précurseur du médicament de la thiazolidine L-cystéine. Med. Chem. Res., 1991, 1, 213-219.

20. Roberts, J.C.; Francetic, D.J. Evolution temporelle de l'élévation du glutathion dans de nombreux organes de souris CDF1 porteuses de L1210 ayant reçu la prodrogue de la L-cystéine, la RibCys. Toxicology Letters, 1991, 59, 245-251.

21. Roberts, J.C.; Francetic, D.J.; Zera, R.T. La prodrogue L-cystéine protège contre l'urotoxicité de la cyclophosphamide sans compromettre l'activité thérapeutique. Cancer Chemotherapy and Pharmacology, 1991, 28, 166-170.

22. Roberts, J.C.; Nagasawa, H.T.; Zera, R.T.; Fricke, R.F.; Goon, D.J. W. Les prodrogues de la L-cystéine comme agents de protection contre l'hépatotoxicité induite par l'acétaminophène. 2- (polyhydroxyalky) - et 2- (Polyacetoxyalky) thiazolidine-4 (R) -acides carboxylique. . Med Chem., 1987, 30, 1891-1896.

Personnalisez votre expérience à votre marché géographique et vos préférences de langue

Région/Région

cross-img
  • Submit
shadow